BILLET COUPE-FILE: Billets pour le Vatican

Vatican lieux d'intérêt

Les plus belles peintures de la Pinacothèque vaticane

La pinacothèque du Vatican

La pinacothèque du Vatican

Nous allons maintenant parler de ce que nous considérons ici comme les plus belles œuvres de la Pinacothèque vaticane : Saint Jérôme de Léonard de Vinci, La Transfiguration de Raphaël, La déposition de croix de Le Caravage, Saint Nicolas sauve le navire de Fra Angelico et la Vierge de Foligno de Raphaël.

Toutes ces œuvres – et bien d’autres – se trouvent dans les Musées du Vatican. Nous n’incluons pas ici les fresques de la Chapelle Sixtine mais commentons uniquement les huiles sur toile.


Saint Jérôme de Léonard de Vinci

Il s’agit de l’un des tableaux les plus représentatifs du Cinquecento. On le doit au virtuose Léonard de Vinci ; le style de ce génie est absolument sans équivoque. Nous retrouvons, dans cette œuvre, le traitement singulier du génie de la Renaissance qui recrée une atmosphère dense à travers des lumières diffuses ou indirectes.

La technique du sfumato a une grande importance dans ce Saint Jérôme de Léonard de Vinci : un effet vaporeux des éléments du paysage est obtenu grâce à des transitions très floues entre l’ombre et la lumière, tout ceci donnant vie à un espace étrange et inquiétant.

En outre, la représentation de Saint Jérôme est très effrayante en raison de la souffrance exprimée sur son visage, de la posture inconfortable et hostile de son corps, de son bras tendu qui cherche à nous attirer vers le drame du personnage et de l’aspect de la spiritualité.

Saint Jérôme de Léonard de Vinci

Saint Jérôme de Léonard de Vinci


La Transfiguration de Raphaël

C’est l’une des œuvres les plus complexes de Raphaël, qui a été commandée par le cardinal Jules de Médicis et comprend deux plans distincts reliés par une même histoire évangélique. Dans la partie supérieure, nous pouvons voir un Christ idéalisé sur le mont Thabor, qui vient de vivre le miracle de la transfiguration, accompagné de Moïse, Élie et de quelques disciples aveuglés par la présence du Christ. Dans la partie inférieure, une autre congrégation de disciples se déploie près d’un possédé qui n’a pas pu être guéri par les apôtres dépourvus d’une foi authentique…

La composition met en évidence une expressivité intense et dramatique, elle-même accentuée par un traitement inhabituel de la lumière : cette dernière provient de différents axes et est combinée à des ombres profondes. Il y a d’autres œuvres de Raphaël dans les salles de Raphaël au Vatican.

La Transfiguration de Raphaël


La Déposition de croix de Le Caravage.

Il s’agit de l’une des œuvres les plus spectaculaires de Le Caravage, à la thématique religieuse et au symbolisme profond. Cette peinture monumentale volée par les troupes de Napoléon en 1797 se trouve aujourd’hui dans les musées du Vatican.
Le peintre italien dépeint, avec une grande habileté, les qualités psychologiques des personnages de la scène, en captant leur âme et leur vie intérieure.

Nous notons surtout son traitement particulier de la lumière avec la technique du ténébrisme : la lumière est projetée sur les visages et plonge donc dans l’obscurité certaines zones du tableau, où il est impossible d’entrevoir un espace. Ceci apporte un caractère dramatique incomparable dans l’histoire de l’art.

Une huile sur toile qui rappelle la Pietà de Michel-Ange, où le Christ apparaît plein de tristesse alors que, dans cette composition, ce sont saint Jean et Nicodème qui tiennent le corps du Messie.

La Déposition de croix de Le Caravage.

La Déposition de croix de Le Caravage.


Saint Nicolas sauve le navire de Fra Angelico.

Cette œuvre était l’un des éléments composant le retable de Pérouse, divisé en trois parties. Fra Angelico se trouve à mi-chemin entre le gothique et la Renaissance : ce travail est donc considéré comme l’héritier du gothique international. Cette scène relate deux miracles de saint Nicolas, qui apparaissent sur sur deux plans différents : la multiplication du maïs pour soulager la famine et l’intervention du saint dans le sauvetage d’un navire pris au piège par une tempête.

Nous y retrouvons un contraste entre la sérénité du côté gauche, où une lumière divine imprègne les figures stylisées en donnant une sensation printanière à l’image, et le côté lugubre et sombre de la partie droite où une mer déchaînée fait dériver un bateau.

Saint Nicolas sauve le navire de Fra Angelico.

Saint Nicolas sauve le navire de Fra Angelico.


La Vierge de Foligno de Raphaël

Un majestueux tableau que Sigismondo Conti a commandé à Raphaël pour célébrer le miracle qui a sauvé sa maison, frappée par la foudre à Foligno. Bien que cette œuvre ait été dérobée par les troupes napoléoniennes, on la retrouve aujourd’hui dans la Pinacothèque vaticane.

Le tableau reflète le tempérament artistique du peintre italien, connu pour son langage simple, serein et harmonieux. Il se divise en deux plans : l’un est associé au divin, avec la Vierge entourée de nuages et d’anges, et l’autre au terrestre, avec saint Jean Baptiste, saint François, saint Jérôme et Sigismondo de Conti. Vous pouvez y apprécier tout le naturalisme idéalisé propre à Raphaël, la symétrie dans la composition, la délicatesse du paysage, la virtuosité des portraits et la douceur de la peinture qui nous rappelle Botticelli.

La Vierge de Foligno de Raphaël

La Vierge de Foligno de Raphaël


Adam et Ève au Paradis Terrestre, Wenzel Peter

Cette merveilleuse peinture, très évocatrice, est peut-être le chef-d’œuvre de Wenzel Peter, un artiste qui a atteint des niveaux d’excellence dans la représentation de la nature et les animaux et qui était également très précis d’un point de vue scientifique. Sur les rives luxuriantes d’une rivière, nous pouvons voir Adam et Ève entourés de centaines d’animaux originaires des cinq continents.

Ce tableau a été acheté par le pape Grégoire XVI dans un lot du peintre autrichien qui était destiné à décorer la Salle Ducale, dans les appartements du pape.

Adam et Ève au Paradis Terrestre

Adam et Ève au Paradis Terrestre


L’origine de la Pinacothèque vaticane

L’emplacement actuel de la Pinacothèque vaticane remonte à 1932, lorsque Pie XI a chargé l’architecte Luca Beltrami de construire un bâtiment dans un grand espace ouvert du Vatican : il souhaitait que ce lieu abrite la collection de peintures dans les meilleures conditions d’éclairage et d’affichage esthétique possibles.

Grâce à cette initiative, un problème historique du Vatican a été résolu : trouver un endroit fixe pour conserver la magnifique collection de peintures qui ne cessaient d’être déplacées d’un endroit à un autre. Ces tableaux proviennent en grande partie de la grande passion du pape Pie VI pour les collections à la fin du XVIIIe siècle. Après de nombreuses vicissitudes historiques, soustractions et retours postérieurs après le passage de Napoléon en 1817, la décision a été prise de révéler la collection à travers une exposition publique.

Aujourd’hui, la Pinacothèque vaticane recense quelques 460 peintures réparties dans 18 salles selon un ordre chronologique, du XIIe au XIXe siècle, avec des noms comme Giotto Angelico, Melozzo da Forli, Le Pérugin, Raphaël, Léonard de Vinci, Tiziano, Veronese, Le Caravage ou Crespi, entre autres.


 

Évaluez cet article

Vous pouvez noter de 1 à 5. Nous vous remercions de votre contribution!

Note moyenne 5 / 5. Nombre d'évaluations: 1

Related posts
Vatican lieux d'intérêt

Visiter la Chapelle Sixtine

Vatican lieux d'intérêt

Musée Pio-Clementino, art classique au Vatican

Vatican lieux d'intérêt

La Galerie des Tapisseries du Vatican

Vatican lieux d'intérêt

Les œuvres de Michel-Ange à Rome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *